Le Cash

Les enjeux et les solutions

Accélérer le recouvrement des créances amiables

Céline D. est Credit Manager au sein d’une PME spécialisée dans l’événementiel. En analysant la balance client, elle réalise que la proportion des factures en retard de plus de 60 jours a augmenté de 70% dans les 6 derniers mois. Elle sait que son département est en sous effectif pour accompagner le développement de l’entreprise et, pour autant, elle ne souhaite pas recruter.

La solution CFP mise en place

La plateforme digitale CFP récupère en temps réel les factures émises. Dès que la facture est échue, un scénario de relances, automatique, progressif et personnalisé se déclenche (mail, courrier). Au delà de 30 jours, le CFP prend le relais, notamment via des actions téléphoniques amiables et courtoises. Si besoin, les équipes du CFP vont jusqu'au contentieux. L'information est partagée entre les 2 entités via la plateforme collaborative. Résultat: à effectif constant, les retards à plus de 60 jours ont été divisés par 3 et, au global, le niveau de cash a augmenté de 20%.

Vous êtes dans une situation similaire ?

Demandez un rendez-vous téléphonique gratuit avec un conseiller
  • Les chances de recouvrer une créance s’amenuisent considérablement avec le temps : 75% de chances trois mois après échéance, et ce chiffre tombe à moins de 20% après un an

    (FIGEC)
  • 90% des sommes recouvrées par les professionnels le sont à l’amiable, pour un coût cinq fois inférieur au recouvrement judiciaire

    (FIGEC)
  • En cas d’impayés, , près de 9 entreprises sur 10 sont en réalité solvables

    (FIGEC)
  • 57% des entreprises françaises ne respectent pas les délais de paiement.

    (Étude du comportement de paiement des entreprises françaises, S1 2017, ALTARES)
  • En France le crédit inter-entreprises représente plus de 635 milliards d’€, soit cinq fois le montant total des crédits court-terme accordés par les institutions financières.

    (Thierry Millon, directeur des études altares)