Le Cash

Les enjeux et les solutions

Prévenir les litiges

En novembre dernier, Paul S., crédit manager dans cette PME spécialisée dans le négoce, passe un mauvais moment dans le bureau de son DG à la suite d’un impayé de plus de 20 000€. Après enquête, Paul réalise que pour recouvrer cette créance il va falloir impliquer le commercial en charge du compte, le site de production et son propre département. Il cherche une solution pérenne pour que (1) le dossier ne tombe pas dans les oubliettes (2) il puisse contrôler les interventions de chacun (3) que chacun des acteurs puisse être informé et informer des étapes franchies.

La solution CFP mise en place

Aujourd'hui, les factures clients sont traitées dans un espace collaboratif partagé par le commerce, la production et la finance. Chaque fois qu'une facture tarde à être réglée, le statut du retard (litige ou négligence...) s'affiche, une procédure de relance automatique et progressive se met en place. Lorsque la résolution implique plusieurs départements, chacun des protagonistes est alerté en temps réel sur les actions engagées et à engager.

Vous êtes dans une situation similaire ?

Demandez un rendez-vous téléphonique gratuit avec un conseiller
  • Les chances de recouvrer une créance s’amenuisent considérablement avec le temps : 75% de chances trois mois après échéance, et ce chiffre tombe à moins de 20% après un an

    (FIGEC)
  • 90% des sommes recouvrées par les professionnels le sont à l’amiable, pour un coût cinq fois inférieur au recouvrement judiciaire

    (FIGEC)
  • En cas d’impayés, , près de 9 entreprises sur 10 sont en réalité solvables

    (FIGEC)
  • 57% des entreprises françaises ne respectent pas les délais de paiement.

    (Étude du comportement de paiement des entreprises françaises, S1 2017, ALTARES)
  • En France le crédit inter-entreprises représente plus de 635 milliards d’€, soit cinq fois le montant total des crédits court-terme accordés par les institutions financières.

    (Thierry Millon, directeur des études altares)