Le Cash

Les enjeux et les solutions

Recouvrer les créances au contentieux

Marek H. est en charge du département recouvrement de cette importante société industrielle. Jusqu’à lors, il utilisait deux prestataires: une société de recouvrement pour les traitements amiables, un cabinet d’avocat pour le contentieux. Marek a calculé que cette organisation alourdissait le délais de traitement des factures de 20 jours.

La solution CFP mise en place

Chaque mois le CFP traite l'intégralité des créances à recouvrer, en amiable ou au contentieux. Marek n'a qu'un seul interlocuteur qui traite les dossiers de bout en bout. Les délais de résolution ont diminué de 40%.

Vous êtes dans une situation similaire ?

Demandez un rendez-vous téléphonique gratuit avec un conseiller
  • Les chances de recouvrer une créance s’amenuisent considérablement avec le temps : 75% de chances trois mois après échéance, et ce chiffre tombe à moins de 20% après un an

    (FIGEC)
  • 90% des sommes recouvrées par les professionnels le sont à l’amiable, pour un coût cinq fois inférieur au recouvrement judiciaire

    (FIGEC)
  • En cas d’impayés, , près de 9 entreprises sur 10 sont en réalité solvables

    (FIGEC)
  • 57% des entreprises françaises ne respectent pas les délais de paiement.

    (Étude du comportement de paiement des entreprises françaises, S1 2017, ALTARES)
  • En France le crédit inter-entreprises représente plus de 635 milliards d’€, soit cinq fois le montant total des crédits court-terme accordés par les institutions financières.

    (Thierry Millon, directeur des études altares)